Nos belles régions, Politique toc

Un autre avenir est possible

L

a Belgique connait en ce moment des soubresauts politiques qui ne sont pas sans rappeler ceux que connait une cellule avant la mitose, nonobstant la différence fondamentale que chaque Belge n’aura pas à se diviser personnellement en deux avant la duplication. Dans ce contexte, il existe en Wallonie un parti rattachiste dont le but est l’intégration de ce territoire à la France dans le cas de l’indépendance de la Flandre. Il s’agit là d’une stupidité totale à laquelle nous, Nordistes, nous opposons vivement. Nous pensons que la frite ne doit pas se transformer en croissant ou la bière en vin ! Pourquoi, tant qu’on n’y est, ne pas rajouter des bras et une quequette de taille énorme à la Tour Eiffel et la renommer Kreukelig-Pis pour quelle puisse faire ses besoins dans la Seine ? En tant que Président du RASFLEBLEBLE de la région Nord-Pas-de-Boulot, je m’y oppose !

Nous, au RASFFLEBLEBLE, le Rassemblement des Flandres Françaises Loyales et Eternelles à la Belgique Libre, Elégante, Bienheureuse, Lumineuse et Emerveillée, nous défendons une position totalement opposée, et nous pensons qu’il serait temps de rattacher le Nord de la France à la Belgique ! Nous le disons haut et fort : nous en avons assez d’être méprisés par Paris ! Nous aussi, voulons le droit d’être méprisés par les Flamands !

Nous aussi, nous avons un accent bizarre ! Nous aussi, nous n’avons pas d’avenir ! Nous aussi, nous avons perdu l’espoir ! Nous aussi, nous cumulons problèmes sociaux et impasse économique au sein d’un ancienne région minière ! Nous aussi, nous sommes pauvres ! Nous aussi nous avons de forts d’analphabétisme adulte ! Nous n’en pouvons plus de vivre des aides sociales françaises, alors qu’il serait si bon de grever l’économie flamande en vivant à ces crochets !

La seule thune qu’on a, on l’a mise dans le nom de Béthune ! Et vous croyez qu’on ne pourrait pas participer à l’amoindrissement de la Flandre ? Pourquoi est-ce que tous les problèmes viendraient toujours des Wallons ?! Ça peut tout à fait être aussi notre faute, à nous ! On ne nous méprise pas assez, en France ! Dès qu’il y a un problème, un meurtre, ou une joggeuse qui disparait, c’est toujours la faute des arabes, des roms des noirs ou des homos, jamais la nôtre ! Comme je le disais à ma femme de 12 ans, qui est aussi ma nièce : « On a les dents pourries, mais on n’est pas assez moches, ou quoi ? On n’a pas la tête de l’emploi ? Enfin, « la tête de l’emploi », la « tête de l’assedic », comme on dit chez nous. C’est quand même incroyable ! »

Déjà que nous avons disparu des émissions sur les cas-socs de TF1, il nous reste quoi, à nous ? Vous n’allez pas me dire que j’ai dépensé tout l’argent des aides sociales pour tuner ma bagnole pour rien ? Moi aussi j’ai fait Tournai ma sœur pour rien ?  Les mères qui traitent leurs fils de huit ans de « sales petits enculés de fils de pute », complètement bourrées, à 10h du mat’, ça ne compte pas ?

Amis Wallons, vous êtes nos frères, faites-nous une petite place sous les crachats flamands !
Amis Flamands, quelle gloire y a-t-il à s’envoler sans boulets aux pieds ? Laissez-nous vous ralentir !
Amis Belges, acceptez notre intégration à la Belgique sous le nom de Province du Nord-Pas-de-Boulot !

Tout est prêt pour notre intégration à la Belgique. Voici l’écusson royal officiel de la nouvelle province belge du Nord-Pas-de-Boulot !
(Nous proposons de ne pas nous rendre compte avant 2072 que cette région Nord se trouvera au Sud du Royaume.)

Non, mesdames, messieurs, trucs-informes-noyés-dans-l’alcool-qui-dorment-au-fond, une autre voie est possible ! Et c’est pour toutes ces raisons que nous réclamons solennellement le rattachement de la région française appelée Nord-Pas-de-Boulot à la Belgique ! Rejoignez-nous dans notre combat, et soutenez notre juste cause !

/Arsijn Van Sparberg an der fellein, Président du RASFLEBLEBLE

Mots-clefs :, , , , ,

S'il vous plaîiit, c'est pas pour manger mais quand même... un p'tit partage ?

Laisser un commentaire

2 commentaires pour “Un autre avenir est possible”

  1. Whoeuh, lotre, comen il hinsulte le Nord ! Moi j’aimeraient pas…

  2. Chti dit :

    Mi z’autes, eu’l drapô jvin’l mettre sur min carriôl ke g tuneR lô