Politique toc

Soyons un peu sérieux

L

a France n’est pas un pays sĂ©rieux. La France a Ă©chouĂ© partout. En trente ans, elle s’est essayĂ©e au socialisme, au gaullisme, au libĂ©ralisme, et mĂŞme au droit-de-l’hommisme, mais elle n’est jamais parvenue Ă  rien, il faut le reconnaĂ®tre. Je pense qu’il est temps pour la France de tenter la dernière option qui lui reste, le Mobutisme, et je pense qu’il faut vraiment qu’elle se lance dans une vigoureuse politique de zaĂŻrisation pour essayer de sauver les choses. (Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , ,

Nos belles régions, Politique toc

Un autre avenir est possible

L

a Belgique connait en ce moment des soubresauts politiques qui ne sont pas sans rappeler ceux que connait une cellule avant la mitose, nonobstant la diffĂ©rence fondamentale que chaque Belge n’aura pas Ă  se diviser personnellement en deux avant la duplication. Dans ce contexte, il existe en Wallonie un parti rattachiste dont le but est l’intĂ©gration de ce territoire Ă  la France dans le cas de l’indĂ©pendance de la Flandre. Il s’agit lĂ  d’une stupiditĂ© totale Ă  laquelle nous, Nordistes, nous opposons vivement. Nous pensons que la frite ne doit pas se transformer en croissant ou la bière en vin ! Pourquoi, tant qu’on n’y est, ne pas rajouter des bras et une quequette de taille Ă©norme Ă  la Tour Eiffel et la renommer Kreukelig-Pis pour quelle puisse faire ses besoins dans la Seine ? En tant que PrĂ©sident du RASFLEBLEBLE de la rĂ©gion Nord-Pas-de-Boulot, je m’y oppose ! (Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , ,

Interludes, Les bien belles expressions du français

Accorder la main de sa fille

D

ans la civilisation occidentale, le mâle de quarante ans cĂ©lèbre son accession Ă  la sagesse en accordant la main de sa fille. Pour cela, l’homme se prĂ©pare longtemps Ă  l’avance. Dès votre plus jeune âge, trouvez une partenaire agrĂ©able ( ni trop grande, ni trop petite. La prendre avec une belle main.) Aimez-la beaucoup, et soyez agrĂ©able avec elle. Veillez alors Ă  avoir rapidement descendance, jusqu’à l’obtention d’un ĂŞtre dĂ©pourvu de sexe masculin. (Lire la suite…)

Mots-clefs :, , ,

Vie personelle

Ma candidature au Figaro

A

l’heure oĂą les courbes du chĂ´mage en France enflent au point de faire passer une kolkhozienne de soixante ans pour une topemodèle suĂ©doise, il est l’heure de s’interroger sur sa carrière et sur le type d’offres auquel on peut candidater. Compte tenu de mon expĂ©rience, de ma passion pour la glandouille sur les sites d’info sur internet, et de ma volontĂ© farouche de faire de la thune mĂŞme si pour cela il faut Ă©craser son prochain, j’ai dĂ©cidĂ© de candidater au Figaro. Lisez ci-dessous ma lettre de motivation et mon CV, et faites tous les commentaires que vous jugerez bon pour m’aider Ă  dĂ©crocher le poste. (Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , ,

Interludes

Interlude médiéval

D

ans la grande salle du donjon de Croquetagne, les convives Ă©taient attablĂ©s. Au mur, l’on apercevait les Ă©cus portant les armes des Comtes de Grosbylouth, le fameux « coupĂ© d’argent et de sable, au cochon de carnation armĂ© et lampassĂ© d’azur brochant sur le tout. » C’Ă©tait celui que le bon Roi Louis le Bien-AimĂ©, septième du nom, avait concĂ©dĂ© au comte Ă  son retour de terre sainte pour honorer ce haut fait connu de tous quand, sur la route de Damas, le comte avait essuyĂ© seul la charge d’un sanglier sauvage (d’un cochon de ferme, diront les Godons) avant d’atterrir dans la fange pour empĂŞcher que Dieu ne rappelle trop vite Ă  Lui le bon CapĂ©tien.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , ,

Illusions Perdues, Monde merveilleux

L’amour est enfant de Bohème, qui n’a jamais jamais connu la vasectomie…

E

st-ce que le cursus que j’ai choisi me permettra d’avoir un mĂ©tier qui me plaĂ®t ? VoilĂ  une question que devrait se poser toute personne avant de commencer ses Ă©tudes. Je ne me la suis pas posĂ©e avant d’obtenir un BTS de mĂ©tiers du bois, de commencer une licence de musicologie, d’enchaĂ®ner sur un master d’histoire allemande du XVième siècle, et d’arracher un doctorat de physique molĂ©culaire. A 30 ans, il Ă©tait trop tard, et l’Ă©vidence me sauta aux yeux avec la douceur dont fait preuve un bouchon de champagne en sortant de sa bouteille : trouver un emploi dans un orchestre spĂ©cialisĂ© dans les instruments allemands en bois du XVième siècle dont les morceaux Ă©voquent le romantisme du balai des Ă©lectrons autour du noyau des atomes ne serait pas facile. Si c’Ă©tait Ă  refaire, je jure que comme un adolescent de quinze ans boutonneux au rire agaçant dont les dents partent dans tous les sens et qui sent le fennec, cela ne se reproduirait pas. Je prendrais un cursus qui m’assurerait un futur immĂ©diat, comme le coaching en suicide. NĂ©anmoins, il est des mĂ©tiers qui sont simples Ă  atteindre, et qui assurent une belle carrière et une belle situation dès qu’on a su y rentrer. Mais est-ce lĂ  tout ? Une fois trouvĂ© un beau mĂ©tier, ne risque-t-on pas de tomber sur un nouvel Ă©cueil ? Existe-t-il des mĂ©tiers qui empĂŞchent de trouver l’amour ?  (Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , , , , ,

Illusions Perdues, Politique toc

Entretien d’embĂ»che

E

st-ce que vous avez dĂ©jĂ  Ă©tĂ© Ă  un entretien d’embauche ? Est-ce qu’on vous a traitĂ© plus bas que terre, tellement que vous avez eu l’impression que la machine qui a creusĂ© le Tunnel sous la manche Ă©tait votre sĹ“ur jumelle ? Est-ce qu’alors vous avez ressenti la pression comme un citron qui subitement se retrouverait au fin fond de l’ocĂ©an suite Ă  une erreur de David Copperfield ? Est-ce qu’on vous a plus rabaissĂ© que la cuvette des toilettes de la maison d’un macho qui a huit filles toutes PrĂ©sidentes d’associations fĂ©ministes ? Est-ce que vous avez dĂ©jĂ  trouvĂ© que les questions qu’on vous posait sur votre carrière Ă©taient aussi rĂ©solument  positives que la partie lisse d’une pile ? Est-ce que vous avez dĂ©jĂ  trouvĂ© que le ton employĂ© aurait fait passĂ© Laurence Boccolini pour un moelleux de chocolat ? Est-ce qu’on a dĂ©jĂ  Ă©pluchĂ© votre parcours de telle manière que si vous aviez Ă©tĂ© NapolĂ©on Ă  Austerlitz vous vous seriez senti comme Weygand Ă  Sedan ? Que vous ne suiviez plus alors qu’on vous poussait Ă  peine dans vos premiers retranchements ? Est-ce que vous en ĂŞtes dĂ©jĂ  ressorti humiliĂ©, essorĂ©, triste, dĂ©sappointĂ©, ressentant que toutes les cellules de votre corps ne sont que de la merde de rats mangĂ©e et digĂ©rĂ©e par des vers puis Ă  nouveau expulsĂ©e ? Et bien, ça aurait pu ĂŞtre pire, plutĂ´t que d’ĂŞtre une personne, vous auriez pu ĂŞtre un pays.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , ,

Politique toc

Avoir un ami centriste est-il pire que d’avoir la gale ?

J

e suis une personne très ouverte. J’ai des amis de gauche, j’ai des amis de droite, j’ai des amis de tout bord politique. Mais, d’entre tous, les plus difficiles Ă  supporter sont sans conteste mes amis centristes.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , ,

Dinosaures, Politique toc

Peut-on avoir un dĂ©bat sain sur le prix de l’essence en France ?

C

e matin j’Ă©coutais M. CopĂ© parler de la crise de l’essence, du pĂ©trole, des rĂ©serves stratĂ©giques, et Ă  un moment donnĂ©, j’ai failli ĂŞtre intĂ©ressĂ©. Il faut dire que je m’Ă©tais mĂŞme persuadĂ© qu’Ă  force de parler de pĂ©trole on allait subrepticement faire glisser la conversation et se mettre Ă  parler de dinosaures. J’y croyais tellement que j’en suis mĂŞme venu Ă  penser Ă  propos de M. CopĂ© que « ce mec il est si calĂ© en dinosaures empĂ©trolisĂ©s que si ça se trouve il connait des tas de trucs cools sur les vĂ©lociraptors. » Et puis en fait non, après, il a dĂ©viĂ© sur l’impĂ©ritie crasse du nouveau gouvernement, sur le fait que la montĂ©e du prix de l’essence Ă©tait la faute des congĂ©s payĂ©s, ou des 35h, je ne sais plus, et les vĂ©lociraptors ont Ă©tĂ© une fois de plus Ă©vacuĂ©s du dĂ©bat comme de vulgaires roms renvoyĂ©s en Roumanie.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , ,

Grand corps malade

Cyborguisons-nous

J

‘ai toujours eu des problèmes d’endormissement ou d’insomnie. Ce n’est pas ce que j’avais demandĂ© Ă  la Grande Banque des prĂ©naissances. Moi, j’avais demandĂ© Ă  ĂŞtre beau et intelligent. Mais ça coĂ»tait trop cher, et Ă  l’Ă©poque mon père voulait s’acheter un nouveau super ordinateur d’une capacitĂ© de 124 Mo, alors j’ai eu ça. Quand je regarde mon corps, je ne peux m’empĂŞcher de penser que rien ne va, Ă  part bien sĂ»r la taille himalayesque de mon pĂ©nis, et qu’il faudrait remĂ©dier Ă  tout cela. Quand je dis « Ă  tout cela », je parle de tout exceptĂ© cette histoire d’organe tibĂ©tain, bien sĂ»r.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , ,